ACTUALITES

Accès aux actualités  des opérations peintures.

Communiqué de l'ONF : la pratique de l'escalade est interdite définitivement au Restant Long Rocher Nord.

Création d'un nouveau circuit bleu à la 91.1

Avis aux campeurs et caravaneurs 

(Janvier 2024)

Après plusieurs années d'hésitation, la direction de l'ONF vient de prendre la décision d'interdire directement le camping et le bivouac en forêt domaniale, et aussi le caravaning indirectement, sous la forme d'une interdiction de stationnement de 22h à 6h. En réalité, il s'agit d'une interdiction par arête préfectorale ce qui signifie que les éventuellement contrevenants pourraient avoir affaire aussi bien aux agents de l'ONF qu'aux gendarmes. Il semblerait que cette mesure soit assez bien accueillie par la plupart des grimpeurs résidents. Un peur moins chez les touristes-grimpeurs et aux avocats dits du diable qui trouvent déjà des plaignants à défendre. 

Panneau à l'entrée de la route du Loup - Isatis

There is a new rule in the forest : a parking ban in all car parks from 22:00 to 06:00. Wild camping and sleeping in a campervan have always been prohibited in the forest and on forest car parks, but because many did not adhere to this ban, measures have now been taken. Fines for wild camping are up to €1500. Please respect the rules to avoid nuisance and possibly even stricter rules. This includes the limited parking on the Isatis car park until March 15. (Texte Bleau Info).


Avis de l'ONF (Octobre 2023)

La pratique de l'escalade est désormais interdite sur la partie nord du Long Rocher est depuis le 16 octobre 2023 interdite. Y compris pour les voies dites " hors pistes ".


Limitation d'accès, à l'Eléphant (Mai 2023)

Si vous allez dans le massif de l'Eléphant vous y découvrirez une nouvelle zone de mise en défense close et où il est demandé de ne pas pénétrer. 


Mise en dépôt du Paris Chamonix (Janv 2022)

La nouvelle est tombée : le vieux bulletin du CAF de l'île de France Paris-Chamonix ne passera plus par les presses de l'imprimeur. J'ai chez moi une belle pile de vieux numéros de cette revue, autrefois populaire. Des vieux seulement, car peu à peu, au fil des numéros, de plus en plus fréquemment arrivait l'impression de déjà lu : les retards sur l'horaire, le manque d'humour, l'ironie douteuse de certaines chroniques empâtée régulièrement de  khon de cher khon, n'arrangeant rien.  Bref, Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai eu envie d’écrire au journal : « S'il vous plait, messieurs les immortels, faite preuve de bon esprit, céder un peu de place aux jeunes si vous voulez que votre revue survivre ! » Mais, j'avoue ne l'avoir pas fait car je savais d'expérience que la réponse des indécrottables septuagénaires serait de cet ordre : Chouette la relève... Mais comme il n'y a personne de valable au portillon pour me succéder, suis bien obligé de rester ! (Dans le monde associatif, il y en a beaucoup de ces gens bien pensants, qui jeunes ont pris une place de responsable à la fin des années soixante-dix, début des années quatre-vingts, et qui sont encore là, cinquante ans après en ayant l'air de trouver leur longévité admirable (avec interdiction d'en douter)... Alors que c'est en réalité un déni démocratique, une anomalie dans le système car sans possibilité de choisir ceux qui sont censés nous représenter, du moins représenter l'association. Il y a là, un vrai sujet d'étude sociologique pour un jeune étudiant. 

Bref, le numéro 258 de Paris-Chamonix est dont un numéro historique, même si les articles sont dans la ligne des précédents, au sous entendu sibyllin prêt. Comme c'est le dernier, cette fois-ci, j’ai fait l’effort de tout lire. Ma spécialité c'est Bleau. Là aussi, comme les précédents depuis des années, le dernier L’écho de Bleau oh oh sonne faux. Cette fois avec cette histoire : « J’espère avoir renvoyé l’ascenseur à Maurice et à Lucien ». Alors que c'est Lucien qui l'a renvoyé et qu'ensuite il est resté bloqué 45 ans au même étage, et que ça aurait durée plus longtemps sans l’arrêt brusque du journal (Un long règne avec de temps en temps cette annonce à ne pas prendre à la lettre : C'est décidé, j'arête un point c'est tout ! ).  Pareil avec cette histoire inventée « de balises piratées », et de l’intérêt d’une CEB, qui n'a en réalité pas fonctionnée correctement en deux ans...   Non, il n'y a eu, ni complot, ni sauvetage donc pas de héros comme on pourrait le croire. Pourtant, il y avait matière à faire une vraie chronique de Bleau sans systématiser une fois plus les agents de l'ONF ou tous autres personnes à la figure triste ou au cerveau peu éveillé. Par exemple ces derniers mois, 21 circuits ont été entretenus ou amendés, pour 4 de créés. La plus grande partie par des « indépendants » qui sont de loin les plus actifs sur le terrain. Mais pas une ligne n’a été consacrée à leur travail, pas la moindre fiche circuit publiée avec leur coopération (Ils n’existent pas car ils ne sont pas collectifs  parait-il, au dire de Jean-Yves : après ça, ils peuvent toujours écrire : Le Cosiroc a besoin de vous). Non, pour la dernière chronique, on a préféré ressortir une vieille fiche de 2016 plutôt que présenter un circuit réellement nouveau ( Par exemple : le blanc et le violet au Saussay créés de A à Z par des enfants de 9 à 13 ans : brossage, petit élagage, ouverture des voies, peinture. (Une première à Bleau), peut être même en France...). 

Pour le tandem Oleg/Jean-Yves qui a cosigné le dernier écho, je ne m'en fait pas ; ils ont toujours le site du Cosiroc pour continuer leur aventure personnelle de porte-plume puisqu’ils contrôlent depuis des lustres cette chose-là aussi...  

N'empêche, que ça me fait qu’en même ch..., qu’à cause du train-train pépère de son vieil équipage, le Paris-Chamonix est conduit à rester définitivement en gare.  

Affaires courantes (Dec 2022).

Rocher d'Etréchy (17 décembre 2022) : Cet espace vert, cédé, il y a quatre ans par la municipalité d'Etréchy, à l'agence des espaces vert de la région Île de France, s'est vu d'un coup interdit à la pratique de l'escalade par son directeur général, suite à une demande de convention officielle l'autorisant. En effet, le responsable a refusé de signer cette convention  au prétexte que l'AEV n'est pas totalement exonéré du risque de poursuites en cas de "dommages corporels" consécutifs à un accident d'escalade. Ce qui signifie, implicitement, que l'escalade aurait été autorisée "officiellement" par le propriétaire foncier si cette convention  n'impliquait pas juridiquement l'AEV ou que les demandeurs s'engageaient totalement à assumer les risques de poursuite et soient les uniques responsables de la gestion de la "chose" sur laquelle se pratique l'escalade. La mairie d'Etréchy a donc accepté d'être acquéreur des responsabilités. Une convention devrait d'être signée, sous peu, autorisant l'escalade sur une période de dix ans.

Application gratuite à l'intention des Bleausards (Sept 2022).

Il existe depuis plusieurs années une application gratuite nommée Boolder sur les escalades bleausardes. Mise au point par Nicolas Mondollot, elle est sur App Store et elle est conçu pour les iPad. Pour en savoir plus et la télécharger vous pouvez vous rendre à cette adresse : https://www.boolder.com/fr. La base de données s'étoffant chaque jour, le nombre de site présentés devrait tourner autour de cinquante.

Affaire Mondeville (Déc 2021)

Décidemment, c'est un massif maudit...

Cela faisait 70 ans que l'escalade était tolérée sur le site des Rochers de Mondeville de son vrai nom : La Roche aux Dames. Mais voila, sans doute très mécontent après les grimpeurs, il y a peu le propriétaire a décidé d'interdire d’une manière voyante la pratique de l'escalade sur l'ensemble de son domaine : Le Rempart, Le Cap Avancé et Le Château. Ce qui signifie, que ce terrain de jeu n'était pas acquis et qu'on ne pouvait pas y faire ce que l'on voulait contrairement à ce que l'on pouvait se figurer. En effet, c'est quoi ce circuit jaune créé dans une zone qui était déjà formellement interdite à l’escalade ? 


Risque de feu. Communiqué ONF (Juin 2020)

Les conditions météorologiques observées ces dernières semaines dans le département de la Seine-et-Marne (faiblesse des précipitations et fortes chaleurs) font craindre des départs de feux dans les forêts de Fontainebleau, des Trois-Pignons et de la Commanderie. À la demande de l’office national des forêts, la Préfecture de Seine-et-Marne a décidé qu’à compter du 23 juin et jusqu’au 30 septembre 2017, dans les forêts de Fontainebleau, de la Commanderie et des Trois-Pignons.

il est interdit :

• de fumer, de déposer ou jeter mégots et des cendres.

• d’allumer des feux, d’apporter et d’en faire usage, tout objet pouvant être à l’origine d’un départ de feu.

La Préfecture de Seine-et-Marne et l’ONF invitent chacun à la plus grande vigilance durant leurs sorties et leur demandent de respecter scrupuleusement ces mesures de précaution. Ils rappellent qu’en cas de non-respect, les contrevenants s’exposent à une amende minimum de 135 euros.

Sur le massif de Fontainebleau, cinq incendies ont déjà été recensés depuis début juin dont trois cette semaine.

Ces prochaines semaines, l’ONF renforcera sa surveillance pour veiller à ce que cette disposition soit connue et respectée tout en sensibilisant les usagers sur les risques liés aux départs de feux.


La Covid 19 et l'escalade...  (Mars 2020) 

La pratique de l'escalade est de nouveau possible en forêt domaniale à partir du 3 mai mais dans un cadre d'obligations qui faut impérativement respecter, à la fois pour notre santé et aussi pour que perdure cette autorisation. Vous pouvez prendre connaissances des diverses  recommandations en fonctions des activées autorisées via ce lien : 

PDF :  COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L'ONF 

PDF : Recommandations Ministérielles sur la pratique de l'escalade. 


Actions peinture auto-financées (Janv 2019) 

Bonne Année, Bonne santé

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont acquis notre topo-guide Au grès des Trois Pignons, ou Sept à Plus dont il reste très peu d'exemplaire. Nous sommes d'autant plus sensible à ces acquisitions, que la recette, après remboursement des frais d'élaboration et d'impression du guide, nous a permis de financer une partie de nos travaux de réfection des circuits que nous effectuons chaque année : actions particulièrement coûteuses en frais de déplacement et en consommables (peinture, décapants, fixateurs... ). Si la vente se poursuit aussi bien, nous pensons pouvoir financer intégralement les opérations de maintenance prévues en 2019...  Ces ouvrages sont disponibles aux Vieux Campeur, à Barbizon et à Milly. Merci pour cette aide.

Aide qui n'est jamais venu : 2013. 


Risque de feu. Communiqué ONF (Juin 2019)

Les conditions météorologiques observées ces dernières semaines dans le département de la Seine-et-Marne (faiblesse des précipitations et fortes chaleurs) font craindre des départs de feux dans les forêts de Fontainebleau, des Trois-Pignons et de la Commanderie. À la demande de l’office national des forêts, la Préfecture de Seine-et-Marne a décidé qu’à compter du 23 juin et jusqu’au 30 septembre 2017, dans les forêts de Fontainebleau, de la Commanderie et des Trois-Pignons.

il est interdit :

La Préfecture de Seine-et-Marne et l’ONF invitent chacun à la plus grande vigilance durant leurs sorties et leur demandent de respecter scrupuleusement ces mesures de précaution. Ils rappellent qu’en cas de non-respect, les contrevenants s’exposent à une amende minimum de 135 euros.

Sur le massif de Fontainebleau, cinq incendies ont déjà été recensés depuis début juin dont trois cette semaine. Ces prochaines semaines, l’ONF renforcera sa surveillance pour veiller à ce que cette disposition soit connue et respectée tout en sensibilisant les usagers sur les risques liés aux départs de feux.


Les topos en question (Janv 2018).

En ce moment, il y a "débats" sur les toposguide. Et TL2B en parle évidement en terme de « conflit qui oppose équipeurs topotistes avec Camp to Camp ». Et sur le même sujet on peut lire que David Atchison est sans doute l'auteur de topos le plus détesté par les équipeurs topotistes d'un peu partout en France. En tant que « peintre en piste – topotiste et équipeur » je tiens à réagir sur cette affirmation de détestation dans laquelle je ne me reconnais pas. Donc voici mes propos : « Non, « les équipeurs » ne détestent pas (forcément) les auteurs de topos des gens qui ne s'investissent pas dans la création et la maintenance de nos terrains de jeu : ils n'y sont à aucun cas obligés autant que cet homme à la liberté de publier des topos sur les sites d'escalade français. Par contre, je trouve qu’il serait correct, respectueux, amicale, sympathique, reconnaissant, fairplay même, comme dises les anglais, que David ait le réflexe d’offrir son topo, ou ses topos, aux équipeurs topotistes à qui il a « emprunté », les informations pour réaliser ses topos, car sans eux, jamais il n’aurait pu faire les siens. Surtout que sa longue « justification », n’est rien d’autre qu’un aveu « involontaire  », qu’il s’est bien procuré les ouvrages des équipeurs pour s’aider à faire les siens. Il serait injurieux de le nier...  Après, les grimpeurs ont le choix de soutenir ou pas le travail des volontaires qui ouvrent et qui s'occupent de la maintenance du terrain de jeu. Il semble que les grimpeurs « modernes », tendent à préférer les topos des marchants, et bouder les topos des équipeurs, souvent plus sobres, moins séduisants, leur priorité étant d'informer sur les escalades et non pas de séduire avec du papier glacé et de l'encre en couleur car ça se vent mieux". De plus, même s'ils ont le désir secret d'améliorer confortablement leur fin du mois, les équipeurs topotistes n'ont ni les fond, ni les possibilités pour donner à leur topos guide la qualité visuelle des topos d'éditeurs).  Personnellement, je donne les infos même aux plus malins que moi, ce site le prouve...  


Billet d'humour (Avril 2018).

Un petit billet d'humeur écrit " à chaud " suite à un compliment servi  à nos oreilles suite à notre opération peinture pour redonner une existence pratique au Circuit Enfant de Michel Coquard à la Canche aux Merciers. 

Ce circuit de type " familial " est pour des enfant ayant au moins 9 ans - Nous conseillons qu'ils soient accompagnés et qu'ils soient dotés de chaussons d'escalade. Bien que ce circuit soit dédié en premier lieu aux enfants, il peut évidemment convenir aux adultes qui trouverons en plus des voies initiales, une vingtaine de variantes " à leur taille " données en bis). On nous l'a déjà dis, nous avons un gros pouvoir de nuisance et nous nous attendons, suite à cette reprise avec apport de voies nouvelles, que l'on nous dises un truc du genre que nous avons encore mit la communauté des grimpeurs sur le fait accomplit, mais nous nous attendions pas à recevoir cette remarque à priori flatteuse : que nous allions faire des enfants heureux.  Après, nous avoir " pourri " voila que notre calamiteux adversaire se met à nous flatter d'un compliment comme un politicien en campagne se met à dispenser des promesses aux badauds avec l'espoir de les mettre dans sa poche. D'accord, nous avons redonner de la valeur sociale à un circuit qui en avait quasiment plus car presque disparu depuis longtemps, mais de là à s'imaginer que nous avions une telle ambition derrière la tête, du moins formulé comme ça : rendre heureux des enfants. Par contre, si tel est le sentiment sincère de cet homme de passage, je trouve qu’il est dommage que le perceptive de rendre heureux des enfants, ne fut pas en son âme et conscience un stimulant assez puissant pour que lui-même travaille à la réfection de l'un de ces nombreux circuits blancs E encore abîmés et qui ne servent plus à aucun enfant. Des boniments !  En même temps, il est beaucoup plus noble de faire le boss que bosser, et apparaître dans des réunions de travail avec des bonnes intentions sur le bout de la langue, plutôt que passer inaperçu en étant loin de regard dans la forêt avec une brosse et un pinceau à la main... Comme vous le voyez... On adore les " Yaka le faucon" il y en a comme ça trois ou quatre qui tournent au dessus de la forêt,  prêt à descendre à pique sur la tête des besogneux à la moindre occasion. Oui, je les adore ces oiseaux là. 

Controverses et Contradictions (Oct 2017) 

Ce n'est pas une blague, ça fait un an déjà que nous attendons " une réaction " de l'ONF après la création de deux tracés " sauvages " en forêt domaniale des Trois Pignons et de Fontainebleau. Un an déjà que nous savons que l'ONF connait leurs existences et qu'ils sont toujours là. Pourquoi pas du reste... N’empêche que nous nous disons au constat de cette tolérance généreuse : idiots alors, ceux qui suivent les règles et respectent les règlements... En effet, en demandant la permission de tracer un nouveau ici ou là, nous prenons le risque certain, d'obtenir un refus, c'est ce qui est arrivé pour le projet d'un vrai jaune d’initiation à la Roche aux Sabots. Mais, aujourd'hui l'on se dit que si nous l'avions fait sans rien demandé : on l'aurait aujourd'hui notre circuit d'initiation dans ce site très fréquenté. Lien : Projet du circuit jaune de la Roche aux Sabots. Oui, nous comprenons les raisons du refus... Oui, je comprends pourquoi que le traçage nous a pas été accordé : Parking de Noisy trop souvent saturé et que ce n'est pas la peine d'attirer plus de monde avec un circuit supplémentaire dans les parages.  Lorsque l'on voit le nombre de résidents qu'il y a sur nos parkings, il semble en effet qu'il faille absolument lutter contre la saturation des parking afin de protéger l'espace alloué au " camping interdit ". car là aussi, il y a une forte tolérance à l’infraction... Vous vous imaginez, si toutes les places de parking étaient prises par les visiteurs réglos...Obligé nos caravaneurs d'aller s'installer avec leurs camping-car dans les aires d’accueil des gens du voyage, et cela à 6 euros le campement, pire dans les campings privés. En entendant je trouve qu'il y a quelque chose qui n'est pas logique...

D'Octobre à Mars, la chasse aux grimpeurs est ouverte... (Oct 2016)

Comme chacun sait, les lapins, les lièvres, les chevreuils, les faisans,… enfin tous les animaux de la classe des gibiers appartiennent aux chasseurs autant que ceux du groupe des nuisibles comme les belettes, les renards, les blaireaux qu’ils convient de piéger, et comme tous ces animaux sont à eux, en toutes logiques leurs habitats aussi. Mais voilà, si personne ne conteste le droit des chasseurs de réduire en bouillie leurs animaux à la chevrotine, il se trouve qu’il y a des gens qui ne respectent pas la quiétude des animaux et qui viennent comme ça la troubler, en envahissant leur territoire sans s’occuper s’il y a des loirs qui dorment sous leurs pieds. C’est bien simple, ils écrasent tout avec leurs matelas de réceptions, au point que plus un brin d’herbe ne pousse après eux : de vrais Attila. Heureusement qu’il y a des responsables qui veillent, pour virer, de leur bon droit, tout ce mauvais monde afin qu'ils puissent s’entendre entre gens qui aiment la nature. C’est fou comme les choses trouvent vite un équilibre, car il se trouve que nos amis chasseurs ont une force de persuasion que les grimpeurs n’ont pas. Je ne sais pas vous mais ils ont quelque chose qui m’intimide, quand ils me disent de déguerpir. Leur tempérament vindicatif sans doute, l'amour du vivant probablement aussi… 

Bref, il est formellement déconseillé de s’aventurer dans les sites d’escalade non agrémentés, tels ceux de Mondeville, Padole, Videlles, Chatillon, etc… En somme, tous les sites hors les  forêts domaniales et départementales. 


Opération Forêt Propre (Mai-2015)


Forte de l’engouement qu’elle suscite depuis deux ans, l’opération « Forêt Propre » est renouvelée cette année sur le massif de Fontainebleau. Ouverte à tous les volontaires, cette action, organisée pendant la « Semaine Européenne du Développement Durable », se tiendra du 1er au 7 juin sur différents sites en forêt.

Du lundi 1er au vendredi 5 juin, l’action est destinée à un public scolaire ou 300 enfants sont d’ores et déjà attendus. Le week-end du 6 et 7 juin est, quant à lui, ouvert à toutes les personnes volontaires (riverains, usagers, associations) qui souhaitent participer à un nettoyage en forêt.


Sites et horaires des nettoyages du week-end destinés au grand public :

• Samedi 6 juin :

    Forêt de Trois-Pignons : secteur de Noisy-sur-Ecole : 10 h -12 h : pour participer rendez-vous sur les parkings de la Roche aux Sabots et de la Croix-St-Jérôme. Chantier encadré par l’Office national des forêts

    Forêt de Trois-Pignons : secteur d’Achères-la-Forêt : 14 h - 16 h : pour participer rendez-vous sur le parking des 17 tournants (route départementale 64). Chantier encadré par l’association Loisirs et culture

    Forêt de Fontainebleau : secteur de Bois-le-Roi : 10 h - 16 h : pour participer rendez-vous sur le parking de la maison forestière de Bois-le-Roi (route de Bourgogne). Chantier encadré par l’association des randonneurs d’Île-de-France

• Dimanche 7 juin : 

   Forêt de Fontainebleau : secteur de Franchard : 14 h - 17 h : pour participer rendez-vous au centre d’écotourisme de Franchard. Chantier encadré par Seine-et-Marne-Tourisme

    Forêt de Fontainebleau : secteur de Barbizon :  10 h - 16 h : pour participer rendez-vous parking du Cuvier (Carrefour de l’Epine sur la route départementale 607. Chantier encadré par l’association ASABEPI

    Forêt de Fontainebleau : site du Cabaret Masson :  10 h - 16 h : pour participer rendez-vous au parking du Cabaret Masson. Chantier encadré par l’Association des Amis de la forêt de Fontainebleau.

INUTILE D’AMENER SON MATERIEL : Lors de cette manifestation, le prêt du matériel (gants, pinces, sacs poubelles) ainsi que la logistique seront assurés par l’Office national des forêts.