2022 - Nouveaux Jeux de Piste

Deux vrais et un faux vrai...

Retour au Sommaire

Le saviez-vous ? Durant les deux années passées, il y a eu pour l’ensemble de la forêt domaniale des Trois Pignons et de Fontainebleau autant de circuits créés qu’il y en a eu entre 1980 et 2015. Soit 11 circuits autorisés exactement (7 jaunes, 3 oranges et 1 bleu). C’est beaucoup, puisque ne sont pas inclus les circuits recréés en remplacement d’un ancien, comme l’Orange d’Isatis et le Jaune de Rocher Fin, où alors c’est 18 nouveaux qu’il faudrait dire.

Si majorité ont été créés pour rattraper le déficit en circuits de niveaux abordables en bons états, en même temps point trop il n’en faut, car les garder en état de grimpe dans le temps impose un travail bien supérieur à celui nécessaire à leur création que nous ne pouvons pas garantir à long terme... Oui, sans cet effort collective de maintenance à venir, on risque peu à peu d’en voir disparaître un certain nombre dans les dix prochaines années, alors que paradoxalement le besoin demeurera.

Cela dit, deux nouveaux circuits viennent d’être mis en service en cette première moitie de l’année 2022. Un Jaune de 54 numéros à Apremont Bizons affublé d’un compagnon bien discret puisque sans teinte... Et un orange de 30 voies au Rocher Jean-des-Vignes.

J’ai eu le plaisir de le parcourir deux fois. Une fois lorsqu’il était encore qu’un projet, une fois en version définitive. Et je peux vous assurer que Jacky et Didier ont réalisé là, un des plus motivants circuits jaunes de la forêt (Il y a en tellement qui vous dissuadent de revenir dessus…). La remarque récurrente des premiers qui l'ont parcouru est : « Un peu dur pour les débutants », autrement dit pas facile pour du jaune ! Ce n'est pas forcément une anomalie puisque l’équation : circuit jaune égale circuit « facile » pour les débutants est erronée depuis leur invention en 1965. Les circuits jaunes sont simplement des circuits pour grimper dans un niveau homogène donné, en principe d’une difficulté moins sévère que les circuits oranges ; mais comme eux, pouvant être entre eux plus où moins sévères. Aussi, les moins sévères peuvent être propices à l’initiation, si les plus sévères à la couleur le sont moins (1). En tous cas, ceux qui ont appréciés le circuit de la Butte aux Dames des mêmes auteurs aillent sur celui-ci les yeux grands ouverts, car il y a parfois des méthodes « simples » dures à découvrir au premier geste d’escalade.

Toujours à Apremont Bizons. Parallèlement au circuit jaune, Jérémy de Lamagne propose un circuit « fictif » regroupant un ensemble de voies de niveau bleu pour la plupart. Ce circuit dit aussi virtuel avec ses pseudos numéros n’est qu’une invention commode pour présenter un ensemble de voies intéressantes d’un niveau donné qui aurait pu faire l’objet d’un tracé véritable, si seulement cela avait été l’objectif. (Voir présentation de l'auteur sur ce site : grimpeasl91).


En voici la genèse. Invité par Jacky, je suis venu parcourir le projet de circuit jaune, tout prêt à être soumis aux avis des premiers piétons (2). Emballé par ce circuit, j’ai aussitôt tanné mes amis pour qu’ils viennent aussi le parcourir… Sauf que certains en plus ont commencés aussi à s’intéresser aux quelques hors piste évidents répartis le long du circuit jaune et en quelques sortes soulignés par lui. Sans celui-ci, la suite ne serait pas advenue. En effet, c’est en découvrant peu à peu de nouveaux problèmes d’escalade à résoudre que séance après séance quelle chose s’est construit sans préméditation. Ce quelque chose ayant donné à mon ami Jérémy de Lamagne, le découvreur de la plupart des jeux, l’idée de présenter les voies ouvertes sous la forme d’un circuit afin que les autres grimpeurs puissent en profiter : s’ils le veulent bien sûre. Pourquoi alors n’avoir pas déposé une demande de tracé pour ce bel ensemble de voies. Pour plusieurs raisons :parce qu'il y en avait déjà un dans le coin, même si seules quelques voies restent praticables aujourd’hui, ensuite avait-on besoin d’un unième circuit bleu que l’on ne pourra sans doute pas pérenniser. De plus, même si cela demande l’aide d’un topo, ce n’est pas déplaisant de se fier à son expérience pour redécouvrir les lignes sans l’aide d’un marquage. Sans compter que le choix de ne pas les marquer, les rendent presque « invisibles », ce qui ne facilite pas la libre consommation de l’escalade en masse avec l’impact que ça conduit sur le rocher et la nature.

Nous avons conscience que notre activité sportive à un impact et que nous avons le devoir de le minimiser puisque nous nous ne résignions pas à cesser l’escalade en forêt : là comme ailleurs, il n’a été brossé que les voies « intéressantes » les moins moussues ou les moins lichéneuses, c’est-à-dire qu’aucune voie n’a été ouverte au détriment d’un jardin de verdure perché, d’un bonzaï, d’un nid, d’un arbre : seules des petites branche ont pu être coupées.

  • Le circuit Orange du Rocher Jean-des-Vignes créé par un groupe de grimpeurs venant de plusieurs clubs. Fiche circuit disponible.

La reprise du circuit bleu et la création du circuit orange en parallèle vient d'être achevées. L’idée était d’augmenter l’offre d’escalade du site qui était loti jusqu’à la d’un seul circuit. Et chose étonnante, nous voilà avec un circuit orange bien homogène et varié. Le circuit bleu lui-même s’est homogénéisé avec un final d’un niveau rouge. A redécouvrir aussi.

Pépito - le 16 juin 2022


(1) Oui propice à l'initiation car un circuit ne se décrète pas par avance d'initiation mais s'avère l'être à l'usage.


(2) Dès qu’il s’agit de créer ou d’amender un circuit, la contribution de plusieurs personnes est souhaitable... Déjà parce qu’il est très stimulant de faire un circuit à plusieurs, pas seulement pour partager l’effort de brossage, mais aussi pour peaufiner ensemble les lignes « au mieux », et confronter les avis pour ne retenir que les voies les plus intéressantes afin d’obtenir au mieux un enchaînement esthétiquement et techniquement équilibré. La création de ce circuit a été faite dans cet esprit. Et c’est pour ça aussi que sur la soixantaine de voies réalisées, seuls 35 ont été retenues pour le bleu « fictif ».

Bizons Futé : l'un des bleus fictifs

L'un des oranges de Jean-des-Vignes

L'un des jaunes du Bizons.